Stage de construction de bateaux en bois lors de “la semaine du Golfe 2019” à Arzon (56)

La 10ème édition de la semaine du Golfe du Morbihan s’est tenue du lundi 27 mai au dimanche 2 juin 2019.

05/06/2019

Cette année, les organisateurs nous ont placé à Port-Navalo et cela pour le plus grand bonheur des constructeurs et de leurs encadrants!

Imaginez un grand stand avec vue donnant sur la plage et les centaines de bateaux qui défilaient pour prendre l’entrée du Golfe.

Cette année, Florent et Vincent se sont inscrits pour la construction de stand-up-paddles Malo’o en 14 pieds de longueur et 30 pouces de large. Bernard lui pour un kayak de mer, le  TÉO 5.2 m en version S soit 300 litres.

Sommaire

1er jour du stage. Ouverture des kits et début de la construction. Ça démarre très fort !

Les constructeurs et le staff Oh My Boat au complet, prêt à ouvrir les kits

Mardi matin. Cela commence par une photo sur la plage. Les trois constructeurs ( avec leurs pagaies ) posent avec l’équipe d’encadrants, les kits bois sont encore dans les cartons !!!

Les pièces on été découpées à la fraiseuse à commande numérique. On aperçoit dans le colis à droite les tasseaux qui vont servir à faire la liaison entre le pont et la coque.

Les pièces sont dans un premier temps assemblées avec une jonction en forme de puzzle. Nous utilisons ici de la colle cyanoacrylate et son activateur en spray. Cela nous permet de passer aux étapes de montages très rapidement.

Un chanfrein est réalisé sur le pourtour des pièces à l’aide de rabot.

Certain appelle cette technique “d’instantané”, la preuve, les volumes de bateaux sont présent dès le premier jour….

Les coutures sont réalisés avec des colliers plastique pour leurs rapidité de mise en œuvre.

Deuxième jour de stage. Montage du pont et de la coque et début des collages en fin de journée

Sur le kayak Téo 5.2, à l’aide d’un pinceau jetable les inserts inox sont collé et noyé dans l’époxy OMB 2380 avec des petit patch de ruban de verre 50 mm. Les inserts vont servir à fixer l’accastillage de pont le dernier jour du stage.

Pose et collage des inserts sur le kayak.

A noté sur la droite que l’on ne voit pas le pas de vis de l’insert inox. En effet l’insert est chapeauté d’une petite capsule en aluminium qui va protéger le pas de vis des coulures d’époxy pendant toute la construction du bateau.

Collage de la serre-bauquière sur les bordés de coté.

Dans la foulé, sur le kayak Téo 5.2, les tasseaux , section 13 x 23 de liaison pont/coque ( serre-bauquière) sont collés à plat sur les bordés de cotés. On voit ici l’utilisation de nombreuses presses, pinces et serre-joints. Ils peuvent être remplacés par des petites vis provisoires.  Nous utilisons ici de la résine époxy OMB 5810 pour joint-congé et collage.

On aperçoit sur la table à coté, les 3 pièces de pont avec les inserts collé. Ainsi qu’en arrière plan, un des stand-up-paddle déjà monté.

Photo à l’appui, Le chantier Oh My Boat avec vue sur la mer! Beau temps et beaucoup de visiteurs!

Les joints-congés en place ( a

Pose des renforts de joint congé avec des rubans de verre 50 mm

Le ruban de verre 50 mm est posé directement sur le joint-congé. Cela permet d’éviter une étape de ponçage. ( attention cependant à ce que la surface de la résine à joint congé soit encore “amoureuse”, sinon il faut attendre le durcissement complet et poncer la surface du joint congé pour créer une bonne accroche …)

Le ruban est imprégné avec de la résine époxy pour strtatification OMB 2380 à l’aide de pinceaux jetable. L’ensemble des surfaces intérieurs sont également imprégné de résine époxy à l’aide de manchon à poil court.

Pause-déjeuner au son de l’accordéon de Bernard

Les jours suivants, le travail va bon train dans une excellente ambiance et parfois dans le tintamarre des outils et des conversations des badauds.

Pour les stand-up-paddle les tasseaux de liaison pont/coque de 18 x 13 sont collé à la résine époxy OMB 5810 pour joint-congé et collage sur le bordé de coté du SuP.  On voit ici Florent qui utilise dans sa main gauche un platoir pour stocker la résine et dans sa main droit une spatule japonaise de 8 cm de large.

La serre-bauquière est ensuite appliqué et maintenue avec des petites vis. ( retiré ensuite )

Vincent ajuste le tasseau de liaison coque/pont. Pierre en arrière plan aligne à l’œil pour relever les bosses.

La serre-bauquière est ajusté avec une Ponceuse à bande au grain 80. Le début de l’opération a été réalisé au rabot manuel. La ponceuse permet un travail rapide et sans gros dégât sur les barrots en cas de contact.

Stage de construction de bateaux en bois !

Tenté par l’aventure ? Vous arrivez les mains dans les poches et vous repartez avec votre bateau. On s’occupe de tout…

Jeudi : assemblage du pont et de la coque

Ajustage de la liaison pont/coque
Ah ! si je n’étais pas là, mais comment ferait mon papa ! La fille de Vincent donne un coup de main.
Collage du pont sur la coque pour ce paddle de 14 pieds.

On aperçoit au premier plan la résine époxy OMB 2380 pour stratification et imprégnation disponible à la vente en boutique. A noter ici quelle sert uniquement de poids. La jonction  bois sur bois entant effectué avec de la résine époxy OMB 5810 pour joint-congé et collage.

Le contact est effectué avec des cales martyrs et des petites vis qui sont, bien entendu enlevées après durcissement de la résine.

Assemblage du pont sur la coque

Le kayak TÉO, lui aussi est bien avancé. Notez qu’il n’y a pas de poids sur le pont, celui-ci est simplement agrafé sur le tasseau le temps du séchage.

Samedi, dernier jour du stage. Pose de l’accastillage et des équipement et essai des bateaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les trois constructeurs posent fièrement aux côtés de leurs œuvres. Pagaies en mains, prêt à naviguer.

Avant la mise à l’eau, une petite collation huîtres/sauvignon nous est offerte par le comité des Fêtes de Port-Navalo avec l’accompagnement musical de Bernard.
Premiers coups de pagaies pour ce TÉO
Quand deux paddles se croisent à Port-Navalo, c’est forcement des OH MY BOAT.

En résumé, une très belle semaine, et bravo à Bernard, Florent et Vincent.

Articles similaires sélectionnés à la main

Commentaires

Une interrogation !

Peut être une information technique à partager.

Ou juste pour nous avertir qu'un lien n'est plus actif.

Merci de rédiger un commentaires.

1 réflexion au sujet de « Stage de construction de bateaux en bois lors de “la semaine du Golfe 2019” à Arzon (56) »

  1. salut Pierre ,
    Je découvre seulement les photos et l’article de 2019 !
    C’est génial , super souvenir , belles photos, malheureusement, pas renouvelable cette année avec ce Covid de m…
    j’espère qu’on pourra se revoir a la prochaine semaine du golfe ! 2021 ?
    un coucou également à Jean-Pierre et Michel et tout votre sympathique groupe !
    Florent

    Répondre

Laisser un commentaire